Auteur Sujet: Le tissu  (Lu 711 fois)

Hors ligne AdOorable

  • Membre sénior
  • ***
  • Messages: 144
  • Note: +18/-4
  • Sexe: Femme
Le tissu
« le: lundi 15 octobre 2012 03h46 »

Comment s’y retrouver dans un magasin de tissu, et comment choisir ?
Les tissus sont classés en 3 grandes catégories :
- ameublement : rideaux, coussins, sièges,
- linge de maison : nappes, draps, serviettes, torchons
- confection : vêtements de femme, d’enfant, costumes et tailleurs, etc.

Les types de tissu et quelques noms
Ce qui caractérise un tissu c’est la qualité des fibres (coton, laine, polyester, viscose, lin, soie et même bambou etc…) et le mode de tissage que l’on appelle « armure » :
Il y a trois types d’armures :
- armure toile : le fil de chaîne passe alternativement au-dessus et au-dessous de chaque fil de trame. C’est typiquement le cas de la toile à drap.
- armure satin : le fil de chaîne passe au-dessus de 2 fils de trame et au-dessous d’un seul. on ne voit que les fils de chaîne (ou que les fils de trame), ce qui donne un effet brillant sur l’endroit et mat sur l’envers
- armure sergée : le fil de chaîne passe alternativement au-dessus et au-dessous de 2 fils de trame, et est décalé d’un rang à l’autre, ce qui crée des côtes en diagonale, vers la droite ou vers la gauche. Le sergé est généralement fait avec un fil assez épais.
Selon l’armure, la grosseur du fil et la matière, le tissu porte des noms différents. Par exemple :
Un lainage avec armure toile et un fil de plus en plus fin : drap, crêpe, mousseline, ….
Un coton ou polyester avec armure toile et un fil de plus en plus fin : drap, percale, popeline, voile,…

Voici quelques noms de tissu assez courants :

La popeline est une toile fine.
La gabardine (de laine ou de coton) est un sergé fin.
Le chevron est un sergé alternativement vers la gauche et vers la droite, ce qui forme un dessin de chevron. ….
La flanelle est un drap ou un sergé recouvert d’une couche duveteuse, ce qui le rend plus chaud.
Le Liberty est une toile de coton très fine, imprimée et fabriquée exclusivement par « Liberty of London » depuis la fin du 19ème siècle.
Le chambray (déformation de Cambrai) est une toile de coton qui croise des fils bleus et des fils blancs.
Le denim (déformation de « de Nîmes ») utilisé pour les jeans est un sergé de coton qui croise deux tons de bleus.

L’étiquette

Elle indique :
- le prix au mètre,
- la largeur : on trouve des tissus en 130, 140 ou 150 cm pour la confection (plus rarement en 90cm). Pour l’ameublement, la largeur est souvent double (260 ou 280 cm), mais pas toujours !
- la composition en % : coton, polyester, élastane, laine, etc…
- parfois des conseils succincts de lavage.

La sonnette
Un fil rouge sur la lisière signale un défaut dans le tissage.
Un fil vert est un simple repère qui indique que le rouleau est bientôt fini.

Les coupons
Les coupons sont des fins de rouleaux, vendus 10 à 20% moins cher. Ils sont pliés, étiquetés et mis en vrac dans des bacs dans lesquels on farfouille, à la recherche de l’oiseau rare. Il faut faire bien attention aux dimensions du coupon, pour éviter d’acheter trop ou pas assez de tissu pour ce qu’on veut faire.

Rétrécissement et tenue des couleurs

Les tissus de coton ont un apprêt qui leur donne de la raideur. Cet apprêt part au lavage. Le tissu est alors plus mou et plus doux, mais souvent, il a rétréci.

Pour vérifier que le tissu ne rétrécit pas, il faut prélever deux carrés identiques de 10cm de côté environ, en faire tremper un dans de l’eau tiède, le faire sécher et le repasser : a-t-il la même taille que le carré témoin ? Par la même occasion, cela permet de voir si le tissu déteint.
Si le carré a rétréci, il faut laver toute la pièce et la repasser soigneusement avant de l’utiliser.
Et si le carré a déteint, il faut faire tremper le tissu quelques heures dans de l’eau additionnée de vinaigre blanc pour le faire « dégorger ». Ce n’est pas une garantie à 100% qu’il ne déteindra plus, mais on s’en rapproche.
En général, les tissus contenant du polyester ne rétrécissent pas.
Les tissus en pure laine ne sont pas lavables : la question ne se pose donc pas.

Épaisseur du tissu

Un tissu un peu raide, qui a de la tenue, est plus facile à couper et coudre qu’un tissu souple, mou qui a tendance à glisser sous les aiguilles, les épingles et les ciseaux. Le plus difficile à travailler est le velours.
Un tissu très serré est en général plus facile qu’un tissu lâche.
Le Liberty, bien que fin, a une bonne tenue.
Une soie, une mousseline sont très délicats.

Rayures et carreaux
L’avantage des rayures (et des carreaux), c’est qu’elles servent de guide pour faire des coutures bien droites ou des plis.
L’inconvénient, c’est que si une couture est un peu de travers, cela se voit !
Il faut se méfier des rayures ou carreaux imprimés (par opposition aux rayures ou carreaux tissés), car ils sont souvent imprimés de travers : si on suit le droit fil, les rayures ou les carreaux penchent.

« Modifié: vendredi 11 janvier 2013 11h40 par Nemo »