Auteur Sujet: Mon futur diplôme : Le D.E.A.V.S.  (Lu 2219 fois)

Hors ligne AdOorable

  • Membre sénior
  • ***
  • Messages: 144
  • Note: +18/-4
  • Sexe: Femme
Mon futur diplôme : Le D.E.A.V.S.
« le: samedi 30 mars 2013 18h28 »
 
Mon projet est d’être "auxiliaire de vie sociale", c'est à dire travailler auprès de personnes âgées, handicapées, etc... Les aider dans leur quotidien !
Ca me plait beaucoup d'aider des personnes en difficulté ! J'ai toujours aimé donner un coup de main, que ce soit à mes parents, à des ami(e)s ou à de la famille; et grâce à mes stages dans différents endroits, j'ai su que c'était ça que je voulais. Je sais que ce n'est pas évident moralement et physiquement, mais je ferai avec, c'est ce métier que je veux faire et je le ferai !
Pour le moment j'ai un C.A.P. "services en milieu rural", ensuite j'ai préparé une mention complémentaire d'aide à domicile que n'ai pas obtenue, car, pour être franche, je n'ai pas "foutu" grand-chose en cours, j'ai été débile :( . Du coup, j'ai pu trouver un C.D.D. en temps qu'agent d'entretien des locaux. J'ai débuté mi mars et mon contrat ce terminera mi septembre !
Et je me suis renseignée sur les diplômes pour devenir aide à domicile, car pour le moment, je ne me sens pas "capable" de faire ce métier car s'il arrive un problème avec la personne, je ne saurai pas trop quoi faire. Je voudrais connaître mieux les méthodes de travail etc... !
Donc, j'ai trouvé un diplôme qui se nomme D.E.A.V.S., un Diplôme d’Etat d'Auxiliaire de Vie Sociale, et c'est le meilleur des diplômes pour ce métier, et ça correspond tout à fait à ce que je veut faire, donc je pense m'y inscrire ! Voici la description de mon futur beau diplôme :D  !




 
 
 
Présentation du métier :
 L’auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale au domicile visant à compenser un état de fragilité, de dépendance ou de difficultés dû à l'âge, la maladie, le handicap ou les difficultés sociales par une aide dans la vie quotidienne. Il favorise ainsi le maintien de la personne au domicile et évite son isolement. Il veille à la préservation ou à la restauration de l’autonomie de la personne et l’accompagne dans sa vie sociale et relationnelle.

 Il intervient auprès des familles, des enfants, des personnes en difficulté de vie ou en difficulté sociale, des personnes âgées, malades ou handicapées.
 Dans le cadre du projet individualisé, l’auxiliaire de vie sociale accompagne et aide la personne dans les actes essentiels (toilette, prise des repas, déplacements…) et dans les activités ordinaires de sa vie quotidienne (entretien du logement et du linge, préparation des repas …). Il favorise les activités et les relations familiales et sociales de la personne.

 Il évalue régulièrement et réajuste son intervention en s’assurant du consentement de la personne et de son implication à toutes les phases du projet individualisé et en collaboration avec l’encadrement.
 Il contribue à l’amélioration de la qualité du service et travaille en liaison étroite avec les autres intervenants à domicile, les institutions sanitaires, sociales et médico-sociales.

 L’auxiliaire de vie sociale adopte un comportement professionnel et il veille tout particulièrement au respect des droits et libertés de la personne et de ses choix de vie dans l’espace privé de la personne qui est également son espace de travail.

Public visé par l’action :
 Cette formation est ouverte à toute personne souhaitant se qualifier dans le secteur de l’aide à domicile, qu’elle soit en situation d’emploi dans ce secteur ou pas. Ainsi la formation peut soit être suivie en cours d’emploi, soit en voie initiale.
 Il faut satisfaire aux épreuves d’admission.

Formation en cours d’emploi :
 Formation réalisée en alternance. Le stagiaire est salarié d’une structure. Son temps de travail participe à la certification de certains domaines de formation. En fonction de son parcours individualisé, il réalisera un stage en dehors de sa structure employeur. Le coût pédagogique de la formation est pris en charge par son employeur.

Formation en voie directe ou initiale :
 Cette formation concerne des candidats qui ne sont pas en situation d’emploi. Ils sont  stagiaires de la formation professionnelle. Ils réalisent un ou plusieurs stages au sein de lieux d’accueil. Le coût de la formation peut être pris en charge par la région ou par un autre organisme en fonction de la situation de la personne. Une rémunération peut dans certains cas être attribuée.
 
Contenus de formation et stages :
 La formation est dispensée sur une amplitude comprise entre 9 et 36 mois. Elle comporte 504 heures d’enseignement théorique et 560 heures de formation pratique.

 L’enseignement théorique se décompose en six domaines de formation (D.F.) :
D.F. 1 : connaissance de la personne : 105 heures;
D.F. 2 : accompagnement et aide individualisée dans les actes essentiels de la vie quotidienne : 91 heures;
D.F. 3 : accompagnement dans la vie sociale et relationnelle : 70 heures;
D.F. 4 : accompagnement et aide dans les actes ordinaires de la vie quotidienne : 77 heures;
D.F. 5 : participation à la mise en oeuvre, au suivi et à l’évaluation du projet individualisé : 91 heures;
D.F. 6 : communication professionnelle et vie institutionnelle : 70 heures.

 Les stages sont référés à 3 domaines de formation (D.F.) :
D.F. 2 : un stage d’une durée de 175 heures;
D.F. 5 : un stage d’une durée de 210 heures;
D.F. 6 : un stage d’une durée de 175 heures.

 Ces stages sont effectués sur au moins deux sites qualifiants différents; au moins l’un des deux stages référés aux domaines de formation 5 et 6 doit permettre au stagiaire d’intervenir au domicile des personnes aidées.
 Les candidats en situation d’emploi d’intervenant à domicile n’effectuent qu’un stage de 175 heures hors structure employeur et auprès d’un public différent.
 Dans tous les cas, les candidats doivent avoir appréhendé, au cours de leur formation ou de leur expérience professionnelle, deux publics différents, dont l’un fonctionnellement dépendant.
 
Les modalités d’admission :
 Les épreuves d’admission comprennent une épreuve écrite d’admissibilité et une épreuve orale d’admission.
 L’épreuve écrite d’admissibilité, d’une durée d’une heure trente maximum, consiste en un questionnaire d’actualité comportant dix questions.

 L’épreuve d’admission consiste en un entretien (20 minutes) sous la responsabilité d’un formateur et d’un professionnel, à partir d’un questionnaire ouvert, renseigné par le candidat avant l’épreuve. Les candidats titulaires de certains titres ou diplômes mentionnés sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité .
Voila :D

« Modifié: samedi 3 août 2013 01h53 par Nemo »

Hors ligne Nemo

  • ForumMaster
  • Savant
  • ******
  • Messages: 839
  • Note: +51/-4
Re : Mon futur diplôme : Le D.E.A.V.S.
« Réponse #1 le: samedi 3 août 2013 01h53 »

 Un bel article bien clair et explicatif. Merci :)
Radio et humour ->